Votre vue

Le choix des verres

Les veres et les traitements

Le choix de vos verres est très important : matière, traitements, colorations… ces choix vont déterminer, en fonction de votre monture et de votre correction le bon confort de vos lunettes.

Les verres minéraux

Ne se rayent pas,
Entretien facile,
Resistants aux agressions chimiques,
Indices très élevés,
Verres très fins.

Fragiles aux chocs,
interdits aux enfants de moins de 16 ans.

Ils représentent moins de 10% des verres vendus en France

Verres organiques

Famille très large : CR 39, polycarbonate, Trivex, MR8, etc. Elle propose un vaste choix pour les consommateurs.

Verres légers et confortables,
Incassables,
Bénéficie de l’essentiel des recherches et développant des fabricants,
A la pointe de la technologie

Sensibles à la rayure

Les traitements

Les vernis durcisseurs : protègent des rayures la surface de vos verres organiques en vous garantissant une meilleure durée de vie et une plus grande facilité d’entretien.

Les traitements antireflet : vous garantissent la meilleure transparence et donc une vision plus naturelle. Ils sont pour les générations les plus récentes combinées anti-rayures, antistatiques et oléophobes, pour vous en faciliter l’entretien et la longévité.

Les colorations : Catégorisés de la classe « 0 » à la classe « 4 » en fonction de leur niveau de réduction de luminosité, elles vous protègent de l’éblouissement et sont proposées dans une gamme de teintes qui allient efficacité et esthétique.

Les filtres : plus spécifiques, ont un effet renforcé de protection (UV, lumière bleue) et sont préconisés la plupart du temps en cas de pathologies rétiniennes.

La myopie

C’est le défaut optique le plus connu tout simplement parce qu’il est le plus fréquent : la myopie concerne 80 % des amétropes.

La myopie évolue au cours de l’existence et doit être contrôlée régulièrement par un ophtalmologiste. La myopie en tant que défaut optique peut être corrigée par des lentilles de contact ou plus récemment par la chirurgie.

L’oeil myope est un oeil trop long : conséquence la lumière ne focalise pas sur la rétine mais devant celle-ci. De ce fait tout ce qui est lointain est vu flou par le myope.

gym 27
gym 36 1

L’hypermétropie

 

Si vous êtes hypermétrope, vous pouvez voir nettement les objets lointains alors que la vision de près est difficile voir impossible. Dans certains cas des efforts permanents sont nécessaires pour voir net à toutes les distances et peuvent engendrer des maux de tête, des problèmes de vision fluctuante, de vision double, de fatigue. L’hypermétropie peut vous gêner au quotidien, comme pour lire ou écrire par exemple.

L’astigmatisme

L’astigmatisme est souvent lié à une irrégularité de la cornée et touche un grand nombre de personnes. Si vous êtes astigmatisme, votre vision sera trouble ou déformée et cela, quelle que soit la distance et proportionnellement à l’intensité de votre astigmatisme. Ce défaut peut être associé à une myopie ou une hypermétropie.

L’astigmatisme peut gêner les activités quotidiennes qui nécessitent une bonne vision de loin (la signalisation routière) et une bonne vision de près (lire un magazine).

Si vous êtes astigmate, les objets vous apparaissent flous quelle que soit la distance. L’astigmatisme peut être associé à une myopie ou une hypermétropie.

gym 27
gym 36 1

La presbytie

La presbytie est un défaut de vision qui n’épargne personne, puisqu’il traduit tout simplement le vieillissement de l’œil. Il se déclare vers 40-45 ans et est dû à une perte d’élasticité du cristallin.

Avant d’arriver à la rétine, l’image que nous voyons traverse différents milieux : la cornée, un liquide transparent appelé l’humeur aqueuse, l’iris, le cristallin et un autre liquide, le vitré.

Le cristallin est une lentille convergente qui permet, grâce aux muscles, de concentrer les rayons lumineux sur la rétine et d’assurer la « mise au point » des images. Selon les besoins, les muscles se relâchent et le cristallin s’arrondit ou, à l’inverse, les muscles se contractent et le cristallin s’amincit et s’aplatit.

Ainsi, l’image est projetée au niveau de la rétine mais à l’envers et sera ensuite remise à l’endroit par le cerveau. Lorsque la focalisation des images ne se fait pas sur la rétine, la vision est alors floue.

Avec l’âge, le cristallin perd de son élasticité. Il ne se déforme plus suffisamment et la vision de près devient difficile : c’est la presbytie. 

voir

Créateur de regards

optical premium

Optical Premium Valence